Rechercher
  • Alex

Les huiles essentielles présentent-elles un danger pendant la grossesse ?

Mis à jour : févr. 16

C’est une question que les femmes enceintes me posent régulièrement.

Ayant suivi une formation par une aromathérapeute, voici ce qu’elle m’a appris !





Les huiles essentielles sont connues pour leurs multiples bienfaits : elles peuvent nous aider en cas de nausée, douleurs musculaires, déséquilibres hormonaux…


Mais il existe des contre indications majeures à garder en tête pendant la grossesse !

On fait le point pour comprendre ce qu’on peut faire ou non quand on est enceinte, et comment utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse pour en tirer tous leurs bienfaits.



Toutes les huiles essentielles ne sont pas sans danger quand on est enceinte.


Tout d’abord, sachez qu’il vaut mieux TOUTES les éviter durant le premier trimestre de grossesse.


Attention ! Certaines huiles essentielles sont jugées abortives, et ne doivent jamais être utilisées quand on est enceinte, durant toute la durée de la grossesse.

C’est le cas par exemple de l’anis, le basilic, la cannelle, la sauge, le pin sylvestre, le fenouil,...


D'autres huiles peuvent elles être utilisées durant le 2ème et 3ème trimestre de grossesse, c'est ce qu'on va voir ensemble. Il faudra alors bien respecter les méthodes décrites ci-dessous.



En quoi certaines huiles essentielles peuvent-elles être utile pendant sa grossesse ?


Les huiles essentielles font partie de la pharmacie secrète de dame Nature.

100% naturelles, une seule goutte a des pouvoirs assez phénoménaux!

Elles pourront vous être utile par exemple :

  • En cas de rhume (c’est le cas de l’eucalyptus),

  • D’insomnies (une goutte de lavande dans un bain avant le coucher)

  • Ou encore si vous souffrez de nausées (inhalations d’huile essentielle d’orange, citron ou gingembre).




Les précautions à prendre avant de recourir à des huiles essentielles.


Avant d’utiliser la moindre huile essentielle pendant votre grossesse, veillez toujours à bien vérifier ses contre-indications. Les huiles essentielles sont très puissantes, et chacune est unique !

Avant de l’appliquer sur votre corps, faites toujours un premier test sur une petite partie de votre peau 12 heures avant.


Voici quelques exemples d’huiles essentielles que vous pouvez utiliser pendant ces deux derniers trimestres de grossesse : geranium, ylang ylang, franckincense, bois de santal, lavande, jasmin, citron, gingembre, camomille romaine,...



Quelles sont les façons de les utiliser concrètement ? Il y a deux façons principales d’utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse:

  • L’inhalation

  • En massage

Appliquées sur la peau, les huiles essentielles doivent alors être impérativement diluées. La dilution recommandée est de 1%.


Voici des huiles de support adaptées aux femmes enceintes : l’huile de coco, l’huile de sésame, l’huile d’amande douce et de noyau d’abricot, si vous ne souffrez d’aucune allergie.


Important : pendant la grossesse, il est recommandé de ne jamais ingérer d’huile essentielle !



De mon côté, ayant souffert de nausées pendant la quasi totalité de ma première grossesse, j’ai beaucoup utilisé les huiles essentielles d’agrumes; les respirer en cas de “crise” m’apportait un réel soulagement !

J’ai aussi aimé l’huile essentielle de lavande pour me relaxer. Elle a été un outil précieux pendant mon premier accouchement notamment !



Avez-vous eu des expériences particulières avec les huiles essentielles pendant votre grossesse ? Une huile essentielle miracle qui vous a accompagnée partout lorsque vous étiez enceinte ? Faites m’en part en commentaire ou par message !



53 vues0 commentaire